Avec la sortie de la dernière itération de sa solution d’orchestration des réseaux Ipanema 9.1, optimisée pour le SD-WAN et l’expérience utilisateur, InfoVista, qui vient du monde des opérateurs, vise clairement le marché des entreprises. Sur ce dernier, l’éditeur rencontre une croissance annuelle comprise entre 25 et 30%.

Quand il a annoncé en2015 le rachat du spécialiste français de l’optimisation WAN Ipanema, InfoVista n’a pas caché ses intentions de se diversifier. L’éditeur de solutions de gestion de la performance réseau, qui n’avait pour clients que des opérateurs télécoms, souhaitait percer sur le marché des entreprises. « Aujourd’hui, le WAN est devenu une commodité. Mais les organisation ont énormément à faire sur ce qu’il y a autour, que ce soit les problématiques d’hybridation, de performance utilisateurs ou de sécurité », déclare Sylvain Quartier, vice-président d’InfoVista en charge des stratégies produits et marchés.

C’est pour mieux répondre à ces problématiques que l’éditeur lance Ipanema 9.1, la dernière version de sa solution d’orchestration de la performance réseau. Celle-ci a été optimisée pour mieux prendre en charge la gestion du SD-WAN. « Nos clients doivent aujourd’hui jongler avec des réseaux hybrides, combinant internet fixe, mobile et des MPLS. La dernière version d’Ipanema apporte plus de reporting sur la partie connectivité entre ces différentes solutions et simplifie ainsi l’orchestration des réseaux », explique Sylvain Quartier. A noter que cette itération de la solution Ipanema est maintenant disponible en version virtualisée pour les environnements VMware et KVM afin de simplifier son déploiement par les partenaires.

L’expérience utilisateur au cœur de la démarche

Au delà de la performance des réseaux l’enjeu d’InfoVista est aussi de mesurer l’expérience utilisateurs. A cet effet, ses solutions se doivent de couvrir l’ensemble de l’infrastructure. « Nous sommes maintenant en mesure de faire de la résolution d’incident sur l’ensemble des systèmes », explique le dirigeant. En outre, un partenariat avec l’éditeur français Nudge permet d’introduire des solutions de mesure de la performance applicative au sein des offres InfoVista. En revanche, la question de l’automatisation de la résolution des incidents est encore problématique. « Nous ne pouvons faire sur les réseaux WAN ce que peuvent faire certains fournisseurs sur l’infrastructure avec le SDN et le NFV. Nous ne pouvons pour l’instant que remonter les infos pour qu’une intervention humaine soit réalisée », détaille Sylvain Quartier.

Sur la question de la sécurité et notamment des VPN, InfoVista a décidé d’adopter une architecture autour des PoP (Point of Presence). Alors que beaucoup de pure player du SD-WAN proposent aujourd’hui la génération de VPN à la volée, pour relier les différents sites d’une entreprise, l’éditeur français n’adhère pas à cette démarche. « Cela marche pour 10 ou 15 sites mais quand il est question de dépasser la centaine d’implantations, cette technique devient ingérable », estime Sylvain Quartier. Ainsi, InfoVista préfère centraliser le passage des informations via les points de présence de ses partenaires, comme Equinix. « Nous hébergeons directement nos solutions sur leurs infrastructures pour relier les PoP entre eux et ensuite, chaque sites est relié au point de présence le plus proche. Nous évitons au maximum les connexions directes entre deux sites », explique le dirigeant.

Une forte croissance sur le marché entreprise

Avec cette démarche, InfoVista équipe ainsi plus de 800 clients entreprises sur le marché français. « Aujourd’hui, nous réalisons 57% du chiffre d’affaires avec notre activité historique auprès des opérateurs et le reste sur le marché de l’entreprise », détaille Christophe Canonne, directeur commercial d’InfoVista France. Mais l’emphase est clairement mise sur le marché de l’entreprise. Alors que le marché opérateur reste stable, celui-ci connaît une croissance annuelle comprise entre 25 et 30%.

Source : Ecrit par Oscar Barthe LE MONDE INFORMATIQUE

Laisser un commentaire