Le SD-WAN (software-defined wide-area-network) est présenté comme la prochaine évolution majeure dans l’univers des Telecom. Pour cause, selon le cabinet IDC, le chiffre d’affaires généré par le SD-WAN dépassera les 6 milliards de dollars à l’échelle mondiale en 2020. Par ailleurs, les promesses sont alléchantes : déploiement rapide, réduction des coûts, amélioration des services, etc.

 Le SD-WAN s’inscrit  dans la mouvance du SDN (Software Defined Networking). Le SDN permet de gérer les fonctionnalités réseau de manière applicative et centralisée. Le système repose sur un contrôleur central dans lequel les règles de routage sont implémentées et transférées automatiquement aux équipements sur site.

 Le SD-WAN présente un intérêt pour les entreprises qui gèrent un réseau complexe (plusieurs sites à connecter) et basé sur des liens MPLS (MultiProtocol Label Switching). Aujourd’hui, l’utilisation de ces infrastructures MPLS n’est pas optimisée en fonction des usages. Ainsi, par exemple, un lien MPLS sera utilisé indifféremment pour des usages critiques (par exemple, l’accès à un CRM Cloud) comme pour les usages moins prioritaires (par exemple, le surf web).

Les avantages du SD-WAN sont multiples : 

  • Le premier est de créer un réseau virtuel indépendant des infrastructures. Il est possible de créer un réseau qui tire profit à la fois de la qualité et de la performance des liens MPLS ainsi que des prix des liens Internet
  • Le second avantage est de pouvoir router les flux métiers en fonction de critères. Par exemple, il est possible de paramétrer les usages critiques d’une entreprise, comme les usages d’ERP ou CRM Cloud, sur les infrastructures qui présentent des garanties de performance et de qualité. A l’inverse, il est possible de router les flux moins critiques, comme la consultation web, sur les infrastructures moins performantes.
  • Le dernier avantage est de pouvoir réagir instantanément et automatiquement à des dégradations de services en reroutant les flux automatiquement sur des liens disponibles et plus adaptés à l’usage.

Tous ces éléments permettront, à terme, de réduire l’usage des liens MPLS, plus onéreux, en faveur de liens Internet. Ainsi, le SD-WAN permet une optimisation des coûts d’infrastructure tout en conservant une qualité de service.

En conclusion, le SD-WAN constitue une évolution dans l’univers des télécoms et permettra non seulement d’améliorer la qualité de service, mais aussi, à terme, de réduire les coûts d’infrastructure.

Source : Hub One

Laisser un commentaire